Une action contre le gaspillage.
Une action contre le gaspillage: Du bon pain de la veille est disponible au Good à un prix équitable.

Quand Barbara Berra et Beatrice Bös ont décidé de réaliser leur rêve de longue date, d’ouvrir leur propre café, une chose était sûre: «Ce ne devait pas seulement être un café mignon, il devait rendre quelque chose à la société.» Leur petite entreprise devait offrir une vraie valeur ajoutée. D’où le nom: «Good – Kafi und meh» (Good – Café et plus).

Fidèles à ce concept, Barbara et Beatrice ne se soucient pas seulement de leurs clients. Elles s’engagent également avec le Good pour les idées qui véhiculent la philosophie du bien dans le monde. Elles soutiennent par exemple le projet «Wasser für Wasser» (eau pour eau): tous les revenus provenant des eaux du robinet sont donnés pour l’approvisionnement en eau potable en Zambie.

Sous le label «gnüssbar», les deux femmes vendent des pâtisseries de la veille moins chers et contribuent ainsi à la lutte contre le gaspillage. 

En outre, elles font revivre une tradition napolitaine: le Caffè Sospeso, qui s’appelle Café Surprise au Good. Les clients peuvent payer un café supplémentaire, qu’une personne dans le besoin pourra consommer plus tard.

Vous prendrez sans aucun doute du bon temps au Good. Des spécialités de café et des gâteaux faits maison vous sont servis, et des salades, des bagels copieux et des hamburgers juteux sont à la carte pour le dîner. Les incontournables du Good, ce sont les gaufres chaudes aux fruits de saison et le super gâteau chocolat-chocolat est à goûter d’urgence.

Info Info

Caffè Sospeso: Une vieille tradition pourtant très moderne

Le «café différé» est apparu à Naples au début du 20ème siècle: en plus de son propre café, on en paye un autre qui sera servi plus tard à une personne dans le besoin qui le demande.

Cette belle coutume est attribuée au fait que Naples manquait souvent d’administration et que les citoyens devaient s’entraider. Depuis, plusieurs cafés dans le monde ont adopté cette tradition.

Presque tout vient de la cuisine du Good, dans laquelle les deux propriétaires sont soutenues par des collaboratrices qu’elles appellent les «fées de la cuisine». «Cuisiner, cuire, préparer le café, tout cela constitue un métier très agréable qui nous amuse beaucoup», explique Barbara.

Et ça se voit: ici tout est préparé avec amour, et ça se ressent dans les assiettes. «C’est un super sentiment lorsque les clients se réjouissent des plats joliment présentés», confie Beatrice. «Nos clients doivent se sentir bien chez nous».

La carte de boisson.
Très chic: La carte de boisson.

Café avec une atmosphère de salon accueillant

Les fauteuils accueillants offrent une atmosphère de salon.
Les fauteuils accueillants offrent une atmosphère de salon. On ne veut même plus s’en relever.

Elles y arrivent facilement: on se sent tout de suite comme à la maison au Good. L’intérieur chaleureux avec beaucoup de bois, la lumière du jour et les ravissants détails de la décoration est accueillant, rappelant un salon confortable. «Nous avons eu beaucoup de chance pour l’aménagement», explique Barbara. «Les chaises nous ont été laissées par une connaissance. Nous avons pu garder beaucoup de chaises et de tables du précédent propriétaire». 

Avant le Good, ces beaux espaces étaient utilisés comme atelier par deux artistes.C’est également d’eux que proviennent les cadres en bois qui sont attachés au mur et servent d’étagères, ressemblant à des caissettes surdimensionnées. Beatrice et Barbara y présentent des produits soigneusement sélectionnés qui peuvent également être achetés. «Notre petit Pop-Up-Store», plaisante Beatrice. Les belles choses changent souvent, il y a donc toujours quelque chose de nouveau à découvrir.

Les petit «Pop-Up-Store».
Les petit «Pop-Up-Store».

 

Les enfants sont également les bienvenus au Good. Dans un coin enchanteur surélevé, avec un cheval à bascule, des livres et des jouets, les petits peuvent jouer «comme à la maison», comme le souligne un petit tableau, pendant que maman et papa profitent d’une pause bien méritée. Cette attention pour les enfants et les parents n’est pas anodine: Barbara et Beatrice sont toutes les deux maman.

«C’est probablement le plus grand défi au Good», nous confientelles, «concilier famille et café». Il y a toujours beaucoup à faire dans un café, tout comme dans une famille. Avec une bonne répartition des tâches, beaucoup de créativité et les bonnes personnes dans la vie, ces deux femmes entrepreneurs accomplies réussissent également ce pari.

Nous adorons toutes les deux accueillir les clients.

Beatrice et Barbara.

 

La récompense pour leur travail? Les propriétaires la trouve également dans les petites choses: «Il nous arrive plein de belles choses grâce au Good» explique Beatrice Bös. «Ce n’est pas du tout une évidence que l’on nous aide tant. Que l’on nous offre des meubles. La manière dont nos fées de la cuisine s’investissent avec nous pour le café. L’aide en cas d’urgence. Les commentaires positifs de nos clients. Le soutien de nos familles. A priori des détails mais qui nous procurent une joie gigantesque. Nous sommes incroyablement reconnaissantes de tout le bien qui nous est procuré.» 

L’adage semble se confirmer: on récolte ce que l’on sème. Avec le Good, Beatrice Bös et Barbara Berra ont vraiment créé un «Café et plus», qui mérite tout le bien qui lui arrive.

Beatrice Bös et Barbara Berra, propriétaires du Kafi Good.
Beatrice Bös et Barbara Berra, propriétaires du Kafi Good.

0 commentaires

Commentaire que:
Vous écrivez pour la première fois commenté FOOBY. Sélectionnez une fois un surnom.

Votre commentaire a été enregistré et sera publié sous peu.

Connectez-vous s’il vous plaît.

Connectez-vous à FOOBY avec votre identifiant Supercard pour pouvoir profiter de toutes les fonctionnalités et avantages du site.

Sélectionnez les livres de cuisine:

Ce livre de cuisine existe déjà.

Supprimer ce contenu définitivement?

Êtes-vous sûr que vous voulez supprimer ce contenu de tous vos livres de cuisine?

Enregistré!

Une erreur s’est produite lors de l’enregistrement!