La patate douce en quelques mots

D’un point de vue botanique, les patates douces appartiennent à la famille des convolvulacées. Contrairement à ce que leur nom indique, elles n’ont qu’une lointaine parenté avec la pomme de terre traditionnelle. Néanmoins, en ce qui concerne leur composition nutritionnelle, les deux tubercules ont de nombreux points communs. Toutes les deux sont particulièrement riches en glucides, en potassium, en magnésium, en fer et en zinc. De plus, elles ne contiennent que très peu de graisses. La patate douce à chair rouge est en outre riche en vitamine E, en vitamine A et en bêtacarotène. Le goût sucré de ce superaliment vient d’ailleurs de sa teneur élevée en amidon.

 

Food Facts Food Facts

Patate douce

Genre

Ipomoea

Calories

86 kcal pour 100 g

Valeurs nutritionnelles

20 g de glucides, 3 g de fibres, 0,1 g de lipides, 1,6 g de protéines pour 100 g

Saison

disponible toute l’année

Stockage

au sec et à température ambiante (entre 18 et 22 °C)

Conservation

jusqu’à 2 semaines

La patate douce: origine, culture et préparation

À l’origine, la patate douce, également appelée «batata», vient d’Amérique centrale, où elle était déjà cultivée et consommée avant 1492. Les esclaves affranchis la rapportèrent du continent américain en Afrique. En Europe, elle est de nos jours essentiellement cultivée en Espagne, au Portugal et en Italie. Elle pousse aussi bien dans les régions tropicales que subtropicales, mais nécessite de manière générale un climat chaud pour se développer. Il existe plusieurs sortes de patates douces: celle à chair rouge est la plus courante et elle serait aussi la plus aromatique. Il en existe deux autres sortes, de couleur blanche et violette.

Les blogueurs culinaires louent leur polyvalence, les nutritionnistes les recommandent pour leur teneur élevée en vitamines, en oligoéléments et en minéraux, et les sportifs les apprécient pour leur faible teneur en calories et en graisses. Depuis quelques années, ces pommes de terre orange volent la vedette aux glucides traditionnels, tels que le riz et les pâtes. Même la pomme de terre classique fait un peu vieux jeu à côté de la patate douce. En purée, en soupe, cuite, frite ou farcie: quand il s’agit de la préparer, la créativité est sans limites.

En général, il faut éplucher la patate douce avant de la préparer, mais on peut aussi la cuire avec la peau comme une pomme de terre au four. De cette manière, la plupart des nutriments sont conservés. En raison de sa teneur élevée en eau, elle ne reste pas indéfiniment comestible: c’est jusqu’à deux semaines après l’achat que les patates douces sont les plus saines et les plus savoureuses. Elles se conservent particulièrement bien dans une cave fraîche. Par contre, il faut éviter de les mettre au réfrigérateur. Pour conserver les patates douces plus longtemps, il faut veiller à ne pas les poser les unes sur les autres et les stocker avec une pomme: celle-ci évite aux tubercules de germer.

La patate douce: un délice sucré-salé

L’utilisation de la patate douce ne se limite pas aux plats salés: grâce à son goût légèrement sucré, elle est aussi utilisée pour réaliser d’excellents biscuits, soufflés ou brownies. Cela s’explique d’une part par la texture de la patate douce: une fois cuite assez longtemps, elle prend la consistance d’une purée, ce qui rend la pâte très moelleuse. En outre, ce légume se marie parfaitement avec des épices telles que la cannelle ou la cardamome, si bien qu’il s’agit d’un ingrédient idéal pour les desserts et les plats sucrés.

Recettes à base de patate douce

Connectez-vous s’il vous plaît.

Connectez-vous à FOOBY avec votre identifiant Supercard pour pouvoir profiter de toutes les fonctionnalités et avantages du site.

Sélectionnez les livres de cuisine:

Ce livre de cuisine existe déjà.

Supprimer ce contenu définitivement?

Êtes-vous sûr que vous voulez supprimer ce contenu de tous vos livres de cuisine?

Enregistré!