La côte de bette en quelques mots

D’un point de vue botanique, la côte de bette dérive de la betterave sauvage. C’est donc une plante très proche de la betterave et de la betterave sucrière, mais dont on ne consomme que les feuilles et les tiges ou «côtes». On distingue deux types de bette en fonction de leurs caractéristiques.

Les bettes à cardes sont caractérisées par leurs côtes blanches, jaunes, orange ou rouges, particulièrement développées. En revanche, les côtes des bettes à feuilles sont moins développées et leurs feuilles plus larges. Les deux sortes de bette ont des goûts similaires, sachant que les côtes (ou «cardes») de la bette à cardes ont une délicate note d’asperge.

Food Facts Food Facts

La côte de bette

Genre

Beta

Calories

35 kcal pour 100 g

Valeurs nutritionnelles

3,6 g de glucides, 1,3 g de fibres, 0,3 g de lipides, 2,8 g de protéines pour 100 g

Saison

d’avril à mi-novembre

Stockage

au réfrigérateur

Conservation

emballée dans un linge de cuisine humide, la côte de bette se conserve jusqu’à 2 jours

Origine et teneur en nutriments de la côte de bette

La côte de bette est assez connue dans la cuisine d’Europe centrale. On suppose que les Romains auraient introduit ce légume venant de la zone méditerranéenne orientale et du Proche-Orient dans les régions du Nord. Mais la côte de bette est tombée dans l’oubli en raison du succès des épinards qui lui ont volé la vedette.

D’un point de vue nutritionnel, les côtes de bettes et les épinards ont la même valeur. Les premières sont riches en vitamine A et C ainsi qu’en bêta-carotène. En outre, elles contiennent du potassium, du magnésium et du fer. La saison des côtes de bette est longue, si bien qu’elles se marient tant avec les légumes de printemps qu’avec ceux d’automne, ainsi qu’avec les pâtes, les pommes de terre et le riz. Les jeunes feuilles, disponibles au printemps, se mangent même en salade. Et si l’on blanchit les côtes de bette, pour ensuite les congeler, on a des réserves pour tout l’hiver, la seule saison où il est difficile d’en trouver des fraîches.

Cuisiner et combiner les côtes de bette

Les côtes de bette ne sont pas très difficiles à cuisiner. Revenues dans un peu d’huile de colza et du sel, elles constituent un délicieux accompagnement. Pour les bettes à cardes, il faut d’abord faire cuire les côtes, car leur temps de cuisson est un peu plus long. Quand on n’a encore jamais cuisiné les côtes de bette, on peut se servir des recettes à base d’épinards: les deux légumes-feuilles sont semblables en termes de goût et leur temps de cuisson et leur préparation sont presque les mêmes.

Les bettes sont donc délicieuses dans une sauce à la crème pour agrémenter les pâtes ou en lasagnes végétariennes. Elles se marient bien avec le fromage, ainsi qu’avec certains types de poissons tels que le saumon. On peut aussi réaliser un pesto raffiné à base de côtes de bette brièvement blanchies, d’ail, de jus et de zeste de citron, de parmesan, de romarin, de graines de courge et d’huile d’olive. Il suffit de mixer tous les ingrédients, puis de déguster le pesto avec ses pâtes préférées.

Connectez-vous s’il vous plaît.

Connectez-vous à FOOBY avec votre identifiant Supercard pour pouvoir profiter de toutes les fonctionnalités et avantages du site.

Sélectionnez les livres de cuisine:

Ce livre de cuisine existe déjà.

Supprimer ce contenu définitivement?

Êtes-vous sûr que vous voulez supprimer ce contenu de tous vos livres de cuisine?

Enregistré!

Une erreur s’est produite lors de l’enregistrement!